Get Adobe Flash player

Les cafards sont capables de manger n’importe quoi : des aliments ( produits laitiers, viandes, miettes, etc.) du carton, de la matière fécale, des cadavres d’autres espèces…

Profilérant à vitesse grand V au sein d’une habitation, il faut arrêter l’invasion de ces nuisibles avec efficacité et rapidité dès que vous pouvez en appercevoir un

Pourquoi les cafards arrivent, de quelle manière prolifèrent-ils ?

La Terre accueille généreusement depuis 400 millions d’années plus de 4000 espèces de cafards, autrement nommés, ravets, blattes, cancrelats ou coquerelles.

Toutefois, sur le territoire français, on ne peut voir que la blatte des meubles et les blattes orentales, américaines et germaniques soit 4 espèces sur les 4000 existantes.

Doté d’une existence d’en moyenne 6 mois, un couple de cafards est en mesure de pondre jusqu’à 100 000 enfants. De fait, s’ils adorent – et sont doués – pour se cacher, ils se font forcément repérer.

Les cafards aiment les endroits à la fois sombres, humides et chauds. Cela explique pourquoi ils se trouvent souvent dans les salles de bain et les cuisines.

Concrètement, les cafards peuvent se trouver – on en trouve souvent sous les éviers – dans les gaines d’aération – derrière les plinthes – dans les colonnes de vide-ordures – ils se cachent dans les fentes des murs (bien à l’intérieur !)

Les cafards prolifèrent très rapidement générant, par leur nombre et leur présence, des problèmes d’hygiène. Vecteurs de propagation des bactéries et de germes fécaux, ils infestent tous les espaces qu’ils visitent.

Ces nuisibles vont très vite, pendant la nuit. A chacun de leur déplacement, ils déposent des bactéries via la sécrétion émanant de leur bouche. Quand ce n’est pas en déposant leurs excréments directement sur les vêtements et les aliments.

Ne souhaitant que s’alimenter et de multiplier, il est nécessaire de s’occuper de ses nuisibles aussi efficacement que rapidement, dès qu’un cafard apparaît dans la maison.

Sur le marché français, un bel éventail de solutions anti cafards est proposé

La lutte anti cafards commence par un grand nettoyage de printemps : passer l’aspirateur à fond et ranger tous les aliments pour qu’ils ne soient plus à l’air libre ou directement déposés dans le frigo préalablement récuré Il s’agit désormais d’enfermer la nourriture dans des boîtes hermétiques.

Une fois l’habitation propre, il faut recourir à une voire plusieurs solutions anti cafards. Aujourd’hui, ce n’est normalement plus toxiques, que ce soit pour les êtres humains ou les animaux de compagnie. Toutefois, il est vivement conseillé de consulter la notice de l’article sur ce sujet.

Pour éradiquer définitivement les cafards, il faut déjà s’occuper de ceux qui sont déjà présents dans l’habitation mais également prendre des mesures pour qu’ils ne reviennent pas. Pour obtenir un résultat satisfaisant dans le temps, il est recommandé d’avoir plusieurs produits aux effets complémentaires (pièges collants, aérosols, gels ou fumigateurs)

A l’aide d’un spray anti cafard, on asperge le produit tout autour de la pièce de l’encadrement des fenêtres à celui des murs pour empêcher que les insectes ne puissent se replier vers d’autres endroits de l’habitation.

Si la périphérie de la pièce doit être pulvérisée, il ne faut surtout pas occulter les meubles et des différents lieux de ponte préférés des cafards. L’important est qu’il ne trouve pas de solution de repli.

Ensuite, la lutte anti cafard continue avec la pose de pièges collants aux emplacements clés : proches des points d’eau par exemple. En observant le nombre de nuisibles collés au piège il est aussi possible de déterminer l’importance de l’invasion.

Et pour en savoir plus sur les produits anti cafards à privilégier, vous pouvez suivre le lien ci-dessous :
boutique en ligne LEJARDIN.CBon